Blogue

10 trucs pour diminuer votre temps de correction

Par: Pearson ERPI en collaboration avec Stéphane Côté

24 mai 2018

Tout bon prof doit consacrer plusieurs fois par semaine, par mois, par année du temps à la correction. Alors je me suis dit que puisque j’étais pour passer autant de temps à cette tâche, aussi bien devenir plus efficace. Je vous propose donc 10 trucs «non-TIC» pour diminuer votre temps de correction.

Stéphane Côté

Mais auparavant, voici quelques concepts généraux à mettre en pratique.

Concepts généraux

  • Ne donner un test que si le résultat peut être remis le jour même
    • Hum, facile à dire! Mais que diriez-vous si votre instructeur de golf vous faisait frapper la balle et vous disait de revenir dans une semaine? À votre retour, vous verriez bien que la balle n’est pas tout à fait tombée là où vous l’auriez souhaité, mais essayez de vous rappeler votre orientation, la position de vos pieds, la force que vous avez mise dans votre frappe… Pas facile, n’est-ce pas? Il en est de même pour les élèves. C’est vraiment beaucoup plus éducatif et motivant pour eux de voir tout de suite leurs erreurs et de pouvoir revenir rapidement sur leurs processus afin de s’améliorer. 
  • Commencer à corriger pendant le test
    • Ça, c’est simple!
  • Imposer des «pénalités de retard» aux plus rapides
    • Demandez à vos petits rapides d’attendre 5 minutes avant de remettre leur copie. De toute façon, ils auront bien le temps de terminer. Commencez la correction avec les copies des plus rapides. Même avec la pénalité, vous aurez toujours des élèves qui vont terminer avant. 
  • Exempter des élèves pour les évaluations récurrentes (ex.: test de calcul mental)
    • On sait très bien que certains élèves vont réussir haut la main. Est-il nécessaire qu’ils fassent ce test? Une question à vous poser.
  • Faire volontairement des erreurs dans la correction
    • Vous verrez combien vos élèves seront attentifs à vérifier votre correction. De plus, la discussion entourant la justification ou non de la faute est très bénéfique pour l’apprentissage de l’élève.
  • Viser la vitesse plutôt que la qualité
    • Vos élèves trouveront bien vite vos erreurs, faites-leur confiance. L’idée est de permettre la discussion et la justification. Ces erreurs involontaires de votre part pourront susciter des échanges et il est facilement justifiable de viser cet objectif (la métacognition).  
  • Demander l’aide de la classe
    • Invitez les élèves à collaborer en vous offrant un moment de calme afin que vous puissiez terminer la correction rapidement. Lorsqu’ils auront reçu leur examen le jour même à quelques reprises, ils continueront avec plaisir (ou presque…) de vous apporter leur collaboration.

Trucs express

Plusieurs des trucs mentionnés ici pourront paraître superficiels. Toutefois, c’est en réduisant au maximum les «déplacements» du stylo ainsi que le balayage des yeux que vous arriverez à gagner du temps. 
Ces trucs fonctionnent pour tous les types d’évaluation, sauf pour les productions écrites.

  • 2 minutes:  utilisez le numéro d’identification de vos élèves (celui du cahier qui sert à entrer les notes) pour classer les copies. Faites inscrire ce numéro dans le coin supérieur gauche de la feuille. À la réception des copies, faites-les placer en ordre croissant par un élève. Voyez ainsi rapidement celles qui vous manquent et entrez plus rapidement vos notes dans le cahier.
  • 2 minutes: corrigez une question ou une page à la fois sur toutes les copies plutôt que l’examen en entier. Vous y gagnez en vitesse, en objectivité et en cohérence.
  • 1 minute: mettez vos notes dans la marge de droite plutôt que dans celle de gauche (si vous êtes droitier). Vous n’obstruez ainsi pas la vue. 

  • 1 minute: retournez les feuilles sans regarder et empilez-les à côté de vous. L’idée est de garder les yeux sur la prochaine copie.
  • 1 minute: corrigez dans les deux sens –de bas en haut pour une page et de haut en bas pour la suivante.
  • 1 minute: placez votre corrigé sous votre pile de correction de façon à ce que les réponses dépassent à droite. 
  • 1 minute: faites une correction négative, c’est-à-dire retirez des points lorsqu’il y a des erreurs au lieu d’en donner lorsque c’est juste. Le calcul final se fait plus rapidement.
  • 1 minute: faites le marquage et revenez faire le total à la fin.
  • 1 minute: pliez vos feuilles en éventail pour faire vos calculs et retournez-les ensuite sans les regarder.


Ces trucs sont inspirés des conférences de Stéphane Côté présentées dans notre tournée du printemps dernier et de son article 5 trucs pour corriger + rapidement publié sur son site web

Tags: 2e cycle, 3e cycle, gestion de classe

Produit ajouté au panier